« Amarettochoco »

Publié le Mis à jour le

amaretto_choco1amaretto_choco2

Je vous présente une autre recette de « ma boîte tout choco des paresseuses » ! Et je vous annonce de suite, que vous n’aurez pas fini d’en entendre parler… car je vous rappelle que je compte bien tester la plupart (sinon toutes) des recettes de ma jolie boiboite !

Les amarettis et moi…c’est une grande histoire d’amour ! J’ai toujours particulièrement apprécié ces petits biscuits tout croquants au bon goût intense d’amande.

Même si cette version n’est pas tout à fait pareille à la version « classique », car ceux-ci sont très proches des macarons français (mis à part l’absence de collerette et de garniture) Ils sont toutefois très bons et accompagneront à merveille une bonne tasse de café.

Ustensile « particulier » requis :

  • Une poche à douille ronde n°8 ou 10

Ingrédients :

  • 90 gr de blancs d’œuf
  • 175 gr de poudre d’amande
  • 150 gr de sucre en poudre
  • 30 gr de cacao non sucré
  • 2 c. à c. d’extrait d’amande amère (1 goutte d’amande amère et 2 petites c. à c. d’amaretto, pour ma part)

Préparation :

1. Monter les blancs en neige, en commençant à vitesse minimale, tout en ajoutant le sucre au fur et à mesure.

2. Lorsqu’ils sont très fermes, y incorporer la poudre d’amande et le cacao, en soulevant les blancs de bas en haut.

3. Ajouter l’extrait d’amande amère ou la goutte et les deux cuillerées à café d’amaretto.

4. Sur une plaque recouverte de papier cuisson, dresser de petits dômes avec la préparation, en les espaçant bien.

5. Enfourner, dans un four préchauffé à 160-170°C, à chaleur tournante, environ 10 minutes.

Conseils :

1. L’amaretti est la version italienne du macaron, la base de la recette en est donc très proche, mis à part qu’ici, il n’est pas nécessaire de tamiser les poudres et qu’il n’y a pas de sucre glace.

2. En revanche, tout comme pour le macaron, subsiste l’étape du macaronage qui reste délicate. Il vous faudra trouver le juste milieu, pour que la préparation ne soit ni trop visqueuse, ni trop liquide. Comme je l’ai conseillé dans ma recette des macarons, il convient de faire des tests avec une cuillère en prélevant un peu de pâte et en la versant sur une feuille de papier cuisson, afin de vérifier sa « tenue ».

3. Mon compagnon trouvait qu’on sentait « fort » le goût de l’extrait d’amande amère… et c’est vrai qu’objectivement, même si j’aime beaucoup ce biscuit, je l’ai senti également ! N’hésitez donc pas à en mettre moins ! Je pense qu’une demi-cuillère à café devrait déjà largement suffire !

Source: La boîte tout choco des paresseuses, d’Olivia Toja

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Amarettochoco » »

    De Greef maria a dit:
    29 juillet 2014 à 14 h 30 min

    ça a l’air très délicieuse et pas difficile a faire

    J'aime

      kiwipatate a répondu:
      29 juillet 2014 à 14 h 32 min

      Oui c’est très bon et ce n’est pas trop compliqué à réaliser ! =)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s