Halla, pain du Shabbat

pain_sésame1 pain-pavot2

C’est en surfant une fois encore sur le joli blog de Valérie, C’est ma fournée, que je suis tombée sur ses magnifiques photos d’hallot ! J’adore le côté très esthétique de ce pain, qui est donc servi à l’occasion du Shabbat !

On les retrouve sous différentes formes, ronds ou allongés, à trois, quatre, cinq ou six branches ! Fan de challenges, j’ai choisi de les réaliser en forme allongée et à six branches… et j’avoue que même en les réalisant avec vidéo à l’appui, il m’a fallu regarder plusieurs fois avant de « chopper » le truc !

Je suis assez fière du résultat final, je m’attendais à pire ! A un moment, j’ai même cru que ma pâte n’avait pas gonflée suffisamment… et je voyais déjà le moment du « tressage » virer à la grosse catastrophe ! Mais fort heureusement, tout s’est bien déroulé et ce pain est succulent : très moelleux à l’intérieur et légèrement croquant sur l’extérieur, avec le bon goût des petites graines de sésame et de pavot !

Ingrédients :
Pour 3 grandes hallot (de 560 g chacune)

  • 300 g tangzhong à température ambiante(je vous explique plus bas ce que c’est, et surtout, comment le réaliser)
  • 950 g de farine T 45
  • 20 g de levure fraîche ou 10 g de levure sèche
  • 180 g d’eau tiède
  • 2 œufs à température ambiante + 1 œuf pour la dorure
  • 60 g de sucre en poudre
  • 20 g de sel fin
  • 100 g d’huile (de pépin de raisin pour ma part)

duo-de-pains trio-de-pains

Préparation :
La veille :

Le tangzhong

Le tangzhong est tout simplement une méthode utilisée par les japonnais, qui apporte plus de moelleux à vos pains et brioches, et qui permet également de prolonger leur conservation ! Ce n’est ni plus ni moins qu’un mélange d’eau et de farine, ultra simple à réaliser ! Et si ça donne encore plus de moelleux, moi je dis qu’on ne va pas s’en priver !

Ingrédients :

  • 250 gr d’eau
  • 50 gr de farine

1. Dans une petite casserole, chauffer l’eau et la farine sur feu moyen.

2. Remuer sans cesse jusqu’à épaississement. Le mélange va ressembler à une crème pâtissière… si vous avez un thermomètre de cuisine, une fois que la préparation atteint 65°C, la retirer du feu.

Ce n’est toutefois pas vraiment nécessaire car une fois que ça commence à s’épaissir on sait que c’est prêt !

Pour vous donner une idée, voilà à quoi ça doit ressembler :

Tangzhong
3. Recouvrir votre récipient de film alimentaire et réserver toute une nuit au réfrigérateur, jusqu’au lendemain !

La pâte

1. Sortir le tangzhong et les deux œufs à l’avance, il faut qu’ils soient à température ambiante.

2. Délayer la levure sèche ou fraîche dans les 180 gr d’eau tiède (attention il ne faut pas qu’elle soit trop chaude !)

3. Ajouter la farine tamisée, les œufs, le sucre, l’huile, le tangzhong et le sel à la fin. Pétrir ensuite le tout pendant 10 minutes, pas une de moins ! On peut bien évidemment pétrir la pâte à la main… mais si on a le robot, ça sera moins fatiguant ! On utilise alors le crochet et on pétrit à vitesse minimale.

Il faut obtenir une pâte douce et bien souple. Valérie dit qu’il faut qu’il y ait une certaine humidité, que c’est aussi ce qui va contribuer au côté moelleux de la halla ! En fait, il faut que la pâte soit très légèrement collante… mais pas non plus au point de rester collée à vos doigts !

4. On va laisser pousser cette pâte une première fois, durant 2h environ. On recouvre le récipient d’un torchon humide, et ensuite plusieurs méthodes s’offrent à vous :

  • Si votre four le permet, vous pouvez utiliser la fonction « étuve »
  • Vous pouvez également préchauffer votre four à 180°C, une heure avant, et laisser pousser dans votre four éteint !
  • Transformer votre micro-onde en sauna, en chauffant un récipient d’eau dedans, et en le remplaçant ensuite par votre pâte -> si la taille de votre micro-onde le permet !
  • Ou comme moi, porter une casserole d’eau à ébullition puis hors du feu, retourner le couvercle et poser le récipient de pâte par-dessus. Entourer de torchons pour « emprisonner » la chaleur et l’humidité ! Effet sauna garanti !

5. Et là on prie pour que la pâte double de volume ! J’avais l’impression que la mienne n’avait pas assez gonflée… mais il semblerait que oui !

Façonnage et cuisson

1. On passe ensuite au façonnage. Avant toute chose, il faut veiller à bien dégazer la pâte, c’est très important ! Ensuite, on va la diviser en fonction du nombre de hallot que l’on compte réaliser. Si comme moi, vous optez pour trois grandes hallot, on divise la quantité de pâte en trois. Chez moi, ça faisait trois gros pâtons de 560 g chacun.

2. On réalise une halla à la fois (je vous conseille de laisser les autres pâtons sous le torchon, le temps d’en former un), on la divise en 6 petits pâtons d’environ 93 g (qui correspondront aux 6 branches !) Bien évidemment si on choisit de faire moins de branches, on divise en moins de pâtons également !

3. Alors là, on regarde cette vidéo, je vous mets la même que celle que j’ai regardée et que Valérie a postée ! Elle est en anglais mais ce n’est pas bien grave vu que ce qui nous intéresse surtout, c’est de voir comment tous ces fils vont s’entortiller !

4. On dispose ensuite nos jolies hallots sur une plaque recouverte de papier de cuisson ou mieux sur un silpat, si on en a ! Et c’est parti pour la deuxième pousse : une heure cette fois et Valérie insiste sur le fait de ne pas dépasser ce temps !

5. Ici la meilleure méthode, c’est de préchauffer le four 1h avant et de laisser pousser vos pains tressés dans le four éteint, sans les recouvrir !

6. Ensuite, on bat l’œuf entier avec une pincée de sel et pendant qu’on badigeonne les hallots, on préchauffe le four à 150-170°C.

7. On les parsème de graines diverses et variées, selon les préférences : pavot et sésame pour ma part !

8. Il ne reste plus qu’à les enfourner, une plaque à la fois c’est mieux,  pour une vingtaine de minutes environ ! (15 minutes pour moi ) Le temps de cuisson peut varier en fonction de la puissance de votre four MAIS aussi en fonction la taille de vos hallot… plus elles seront grandes, plus il faudra de temps (et pensez aussi à diminuer un peu la température)

intérieur-pain mie-pain

Source : C’est ma fournée !

 

Publicités

8 réflexions sur “Halla, pain du Shabbat

    • Aaaaaaaaaaaah merciiiiii !! ^^ Tu ne peux pas savoir à quel point ton commentaire me fait plaisir ! Je suis contente d’avoir fait honneur à ta recette, mais il faut aussi dire que tes explications sont toujours très précises et très claires, ça aide bien quand même ! =) Biiizzz et passe un excellent weekend =)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s