Macarons à la fleur d’oranger (Christophe Felder)

macarons_fleur-d'oranger3 macarons_fleur-d'oranger4

Un jour où je flânais sur internet, je suis tombée sur les jolis macarons à la fleur d’oranger de Valérie, du blog « C’est ma fournée ! », et évidemment moi aussi j’avais très envie d’essayer ! Le problème… honte à moi, c’est que je n’avais que de la fleur d’oranger chimique de grande surface !

Donc les mois ont passé, un peu…beaucoup, car oui la recette a été publiée en février et on est en septembre ! Et je ne m’étais pas vraiment penchée sur la question de la fleur d’oranger : sur de la vraie de vraie !

Et puis en août, comme nous avions prévu une petite sortie à Paris : j’en ai profité pour faire quelques recherches sur la toile afin de trouver LE produit d’excellence, et par la même occasion une bonne adresse où me le procurer !

Voici donc THE fleur d’oranger ! Elle est juste délicieuse, rien à voir avec celle toute chimique qui traîne dans mes placards !

cortas

Je n’avais donc plus aucune excuse pour ne pas tester… et ce que je peux vous dire, c’est que c’est vraiment divin… ce parfum envoûtant vous fera voyager à chaque bouchée ! Je suis complètement fan, et mon seul regret c’est de ne pas avoir connu cette eau de fleur d’oranger plus tôt : mais bon, on va dire « mieux vaut tard que jamais ! »

Pour parler d’un tout autre point, en ce qui concerne la couleur : c’est vraiment le comble… car pour une fois, j’aurais voulu une teinte plus légère, -> pastelle !! Et là j’obtiens une couleur bien vive, bien flashy… l’intensité que j’ai toujours rêvée d’avoir pour mes précédents macarons ! Namého, je vais souhaiter plus souvent d’obtenir des teintes pastelles si c’est ça le secret !

Ustensiles « particuliers » requis :

  • une poche à douille ronde n°8 ou n°10
  • un tamis et / ou un robot mixeur
  • une maryse ou une corne
  • un thermomètre de cuisine
  • un batteur électrique ou mieux, un robot pâtissier

Ingrédients :
Pour les coques :

Pour la ganache à l’eau de fleur d’oranger :
(Je vous avouerais que malgré le fait que j’ai un peu augmenté les quantités par rapport à Valérie (car je réalise plus de coques) j’ai quand même eu un petit soucis de quantité… donc je vous recalcule cela en espérant que vous n’ayez pas le même problème !)

  • 250 g de chocolat blanc (Du Valrhona ou du Barry : le Zéphyr !)
  • 83 g de crème fleurette
  • 14 g de beurre doux
  • 14 g d’eau de fleur d’oranger (à ajuster en fonction de celle que vous utiliserez)

Préparation :
La ganache à l’eau de fleur d’oranger :

1. Faire fondre le chocolat blanc au micro-ondes, pendant 3 minutes environ (à surveiller !)

2. Verser la crème fleurette dans une casserole et la faire chauffer, la verser ensuite en trois fois sur le chocolat fondu en émulsionnant à la maryse (= il faut remuer très énergiquement à la maryse pour parvenir à mélanger entre eux ces aliments non miscibles !)

3. Couper le beurre en petits dés, l’ajouter au mélange précédent et remuer à nouveau.

4. Terminer par l’eau de fleur d’oranger : ne pas hésiter à goûter et à en ajouter davantage si nécessaire !

5. La réserver au frais pendant 2 heures environ, jusqu’à ce que la ganache prenne une texture crémeuse.

Les coques

Réaliser les coques à la meringue italienne, en suivant la recette ici.

Le montage :

1. Une fois cuits et refroidis, disposer d’une noix généreuse de ganache, sur l’une des deux coques. Les assembler ensuite deux par deux et les laisser refroidir sur la tranche du macaron. Pour plus de gourmandise, vous pouvez creuser légèrement la coque qui va être garnie, lorsqu’elle est encore chaude.

2. Dans un premier temps, placez-les à découvert, au réfrigérateur pour éviter la condensation. Ensuite, vous pourrez les ranger dans une boite hermétique, toujours au réfrigérateur. Si vous avez le courage d’attendre, la dégustation sera optimale, 48h après avoir garnis vos macarons. N’oubliez pas de les sortir une demi-heure avant de vous jeter dessus !

Sources : Pâtisserie, l’ultime référence, de Christophe Felder et C’est ma fournée !

Publicités

4 réflexions sur “Macarons à la fleur d’oranger (Christophe Felder)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s