Panna cotta au café (Guy Lassausaie)

panna-cotta1panna-cotta3
Il y a quelques mois : précisément en juillet (quand il faisait beau, chaud et encore clair le matin et le soir !) je vous avais parlé de « Woody », la célèbre cuillère en bois d’Olivier du très joli site de « Sharing cuisine » !

J’avais alors été nominée pour participer à un très sympathique petit jeu culinaire (ça se passe « ici ») dont le but était de présenter une recette autour de l’un des deux thèmes choisis par Olivier !

Si je vous parle à nouveau de cela, c’est parce que j’ai eu la chance d’être nominée une fois encore ! Et c’est Hélène de chez «Recettes girly » ( magnifique blog que je vous invite vivement à découvrir si ce n’est déjà le cas !) qui m’a choisi !

Le principe est toujours le même : partager ses réalisations dans la joie et la bonne humeur, découvrir de nouveaux blogs, et aussi « s’éclater » en laissant parler son imagination !

N’hésitez pas à aller jeter un œil au règlement du jeu, qui se trouve → ici et bien entendu à aller voir les réalisations des autres participants : et croyez-moi y a un sacré niveau !

Cette fois les thèmes proposés étaient : « Qui a encore peur de Jack o Lantern ?! » et « Retour sur la scène de cream !…. »

Vous aurez sans doute deviné que pour le premier thème, il était question de cuisiner le potiron, la courge et toute la joyeuse famille de ce joli légume d’automne… et que le deuxième abordait la thématique de la crème : en version sucrée ou salée !

Étant donné que monsieur Kiwipatate n’est pas fan des éléments du premier thème (et que je ne suis pas non plus une grande spécialiste en la matière !) j’ai donc choisi sans la moindre hésitation de travailler la crème : en sucré pardi !

Pour cela j’ai en réalité réalisé deux recettes… car je ne savais pas laquelle j’allais choisir pour le jeu !

La première a été été réalisée début octobre… j’avais un reste de sauce caramel qui avait servi de garniture à des macarons, faits à l’occasion d’un anniversaire, et des poires qui traînaient un peu partout !

Du coup j’ai eu envie de refaire l’entremets poire-caramel de Felder que j’avais fait initialement « ici », et que j’ai légèrement revisité (par la forme, la taille et les parfums) mais vous en apprendrez davantage : «  » !

Ensuite j’ai eu envie de réaliser une panna cotta… tout simplement car je n’en avais jamais faite avant, et que je trouvais cela assez incroyable !

Je me suis mise à rechercher une recette sur le net : et je suis tombée sur le site de Mercotte ! Après lecture, j’étais convaincue ! Ses recettes sont de toute façon des valeurs sûres !

Dans le cadre du jeu, j’ai finalement opté pour cette recette plutôt que celle des entremets, parce que finalement quoi de mieux pour représenter la crème dans toute sa magnificence qu’une bonne panna cotta ? !

Parfois la simplicité ça a du bon !

panna-cotta5 panna-cotta4

Maintenant parlons un peu de mes déboires… comme j’aime bien vous raconter ma vie (et aussi écrire !) je vais vous faire part de ma petite anecdote concernant ces panna cotta !

Je n’avais pas de jolis verres pour la présentation… et je me voyais mal utiliser mes vieux verres à moutarde usés, pas plus que mes beaux verres (à vin et à champagne : pas trop le bon format !) donc c’était l’occasion d’en acheter des nouveaux !

J’en avais justement repéré à « Maison du Monde » qui est un magasin que j’adore ! Je deviens dingue là-dedans, et je ne sais plus où donner de la tête : ils ont de la superbe vaisselle, de la déco de folie,… et les fameux verres en question que j’avais vus !

Le hic avec ces verres… c’est qu’ils ont la particularité de « basculer » ! Ça ne pose pas de problème pour servir un apéro (c’est même assez classe je trouve !) en revanche pour une crème ça l’est un peu moins !

Au départ, je me disais justement que le fait qu’ils basculent pourrait être intéressant pour avoir la crème qui fige légèrement en biais (comme on voit dans beaucoup de recettes de panna cotta) et que je trouve du plus bel effet !

Mais après coup, je me suis dit que si le verre basculait dans tous les sens… la crème une fois versée serait difficile à stabiliser d’un même côté : et j’avais vu juste !

Comme je suis maniaque et perfectionniste… et que la crème qui se retrouvait une fois côté gauche, une fois côté droit (avant le passage au froid) laissait une jolie trace à l’intérieur du verre : super pas pratique à laver une fois la panna cotta dedans… je ne vous raconte même pas dans quel état j’étais !

Car il faut le dire : la panna cotta c’est vraiment hyper simple à faire !! C’est même la recette inratable si on respecte bien le dosage de gélatine et la prise au froid… donc se prendre la tête sur le « dressage » c’était vraiment LE truc bien rageant !

Donc après avoir renversé de la crème dans le frigo (que j’avais nettoyé une semaine avant !) et relavé tous mes verres au moins 4 fois… je suis enfin arrivée à « stabiliser » tout ce petit monde dans un moule à baguettes avec du papier scotch, le tout posé sur une plaque à pâtisserie… le truc facile quoi ! -_-‘

Bref c’était pour l’anecdote…

Quoiqu’il en soit pour en revenir à nos moutons, comme c’est ma toute première panna cotta je n’ai aucun référence en la matière et je ne peux donc pas la comparer à d’autres… mais celle-ci est en tout cas très agréable, tant au niveau de la texture que du goût !

Mercotte dit dans son billet, que la présence du chocolat est presque indécelable : et je peux vous le confirmer, c’est même assez troublant !

Par contre sa présence est indispensable car elle apporte de la douceur et une texture soyeuse et fondante en bouche qui est vraiment super sympa !

Vous le savez aussi (si vous la connaissez) mais Mercotte n’aime pas quand c’est trop sucré, donc forcément cette crème est parfaitement équilibrée et effectivement pas écœurante pour un sou !

Je dois avouer qu’avec le temps, je commence aussi à avoir un peu de mal avec les desserts hyper sucrés… et là c’est vrai qu’on a juste ce qu’il faut et c’est très bien ainsi !

Franchement pour une première je suis très satisfaite, et c’est sûr j’en referais ! Peut-être que j’essayerais d’autres recettes pour comparer !


Enfin passons maintenant aux nominations ! 

Malheureusement, je n’ai réussi qu’à obtenir 3 réponses positives auprès des blogueurs que j’ai contacté ! Ce n’est donc pas très orthodoxe comme méthode… mais si il y a d’autres personnes qui seraient intéressées pour participer au jeu, n’hésitez pas à me contacter ainsi je vous rajouterais à la liste des nominés ci-dessous !

Pour la prochaine session de « Régalades en cascade » qui aura lieu le samedi 3 décembre, j’ai nominé :


Ingrédients :
Pour 4 à 6 ramequins (selon la taille)
-> J’ai un peu augmenté les quantités, car les verres utilisés par Mercotte me semblaient beaucoup plus petits que les miens (c’est peut-être la photo qui fait ça…) finalement j’ai bien fait car à force de laver et de relaver, j’ai eu un peu de perte !

  • 170 g de chocolat blanc (Valrhona ou le Zéphyr de Barry)
  • 40.8 g de graines de café (j’ai utilisé un café d’Ethiopie car je les trouve doux et agréables au niveau de la saveur)
  • 272 g de crème liquide entière
  • 2.72 g de gélatine (soit environ 1 feuille et demi)
  • 204 g de lait
  • 1 café espresso

Préparation :

1. Faire tremper la gélatine dans l’eau très froide pendant une vingtaine de minutes environ.

2. Faire chauffer les 204 g de lait.

3. En parallèle concasser les graines de café : soit avec le fond d’une casserole, soit vous pouvez les placer dans un sac de congélation et les écraser au rouleau à pâtisserie, soit à l’aide d’un pilon et d’un mortier <- c’est comme ça que j’ai fait !

4. Verser les graines concassées obtenues dans le lait chaud hors du feu et à couvert, et laisser ensuite infuser le tout une dizaine de minutes.

5. Passer le lait au chinois ou dans un tamis pour le débarrasser des graines de café.

6. Réchauffer le lait à nouveau, essorer les feuilles de gélatine et les ajouter au lait infusé très chaud : mélanger hors du feu.

7. Faire fondre les fèves de chocolat au bain-marie ou au micro-ondes <- à peines 50 ou 60 secondes, à surveiller !

8. Réaliser à présent une émulsion en versant le lait infusé chaud en trois fois sur le chocolat fondu.

9. Ajouter ensuite les 272 g de crème liquide entière froide.

-> Vous pouvez lisser la préparation au mixeur plongeant sans y incorporer d’air !

10. Verser la crème dans les ramequins et laisser prendre au frais au minimum 6 heures.

-> On peut tout à fait les réaliser la veille, c’est encore mieux !

11. Préparer un café fort, le laisser bien refroidir, en sortir la mousse, et le verser ensuite en fine couche sur les panna cotta prises.

-> Pour ma part je n’ai pas réalisé d’espresso mais un café « Brazil » avec mon Senséo, auquel j’ai ajouté un petit peu de Baileys (c’est pour cela que mon café n’est pas noir !)

Par contre j’ai trouvé que le Baileys n’apportait pas grand chose au final… il faut dire que je n’en ai vraiment mis qu’un petit peu !

panna-cotta2

Source : La cuisine de Mercotte

Publicités

11 réflexions sur “Panna cotta au café (Guy Lassausaie)

  1. J’adore tes petites anecdotes, j’aurais bien aimé voir ça dans ton frigo !…En tout cas, le résultat est top !
    Merci d’être revenu jouer dans les régalades et t’inquiète, c’est pas bien grave si il y a pas 5 blogueurs, l’important est de passer le flambeau.
    A très vite, bon weekend
    Olivier

    Aimé par 1 personne

  2. Eh bé! je vois que ce n’est pas simple de réaliser une panna cotta! j’hésite à me lancer, lol!!
    En tout cs, la tienne au café me plait beaucoup, comme tous les desserts au café, d’ailleurs. j’en fais peu souvent car je suis la seule à aimer … bizz

    Aimé par 1 personne

    • Coucou ma petite Dan,

      C’est moi qui ne suis pas simple avec mes idées… utiliser des verres qui basculent : j’ai tenté le diable là !! 😛

      Moi aussi j’adore les desserts au café, heureusement monsieur Kiwipatate apprécie également mais c’est vrai que tout le monde n’est pas fan !

      Bizzz et passe une très belle soirée =)

      J'aime

    • Merci beaucoup Helena ^_^

      Pour la boite à œufs c’est une très bonne idée ! J’avais testé dans les accessoires du frigo dans lesquels on range les œufs justement ! Mais mes verres sont effectivement un peu grands, et le problème c’est quand j’ai voulu les déplacer et les mettre au frigo… ça bouge tellement que j’ai ma crème bougeait d’un côté à l’autre !

      Je trouverais bien une solution la prochaine fois ! Je pense que je garderais ces verres pour faire les jolis verrines de Monsieur Contini et je chercherais un autre type de verre pour mes crèmes !

      J'aime

  3. Pingback: 5 recettes généreuses à savourer au coin du feu ! – sharingcuisine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s