Spéculoos

Publié le

Je me suis rendue compte avec effroi que la dernière recette postée datait de décembre… ze n’ai pas vu le temps passer ! :-O

J’ai pourtant beaucoup pâtissé… mais peu de nouvelles recettes car pour tout vous dire j’ai refait du cake aux pommes à maintes reprises, des cookies, des crêpes pour la chandeleur… et plusieurs fournées de spéculoos (je vous expliquerais tout ça plus en détails !)

J’avais également réalisé une galette des rois que je comptais vous partager (l’article est toujours en brouillon sur le blog !) mais j’ai préféré la laisser de côté et j’espère pouvoir la refaire prochainement car je n’ai pas été pleinement satisfaite du résultat !

Pour ceux et celles qui me suivent depuis un moment, vous savez que je n’aime pas publier quelque chose de pas totalement abouti… même si il est tout de même arrivé que je vous partage des « ratages », ou en tout cas des réalisations que je n’ai pas jugé pleinement satisfaisantes !

Bref donc pour en revenir sur le principal intéressé d’aujourd’hui… pourquoi je remets déjà à jour l’article concernant les spéculoos (recette pourtant postée il y a peu !) et bien c’est que mon fils est devenu un « spéculaddict » !

Sans mentir il m’en réclame presque tous les jours, preuve à l’appui :

Du coup à force d’en faire et d’en refaire et en faisant à chaque fois des légères modifications, je suis arrivée au spéculoos parfait (selon mes critères !)

On peut donc remercier mon petit bout qui s’est totalement « sacrifié » pour la noble cause de la perfection du biscuit ! 😉

Comme je l’avais déjà expliqué dans mon article précédent, le choix et le dosage des épices est vraiment une affaire de goût !

Il y a des personnes qui les préféreront avec davantage de cannelle, d’autres y ajouteront de la cardamome (dire que j’ai toujours cru que ça se prononçait et écrivait « cardamoNe ») d’autres encore pourront aisément se passer de gingembre… tout est permis : l’important étant de se faire plaisir !

Pour ma part, je voulais réussir à trouver le bon équilibre entre toutes les différentes saveurs et le pari est plutôt réussi !

A vous de voir si le dosage vous convient et à adapter selon vos goûts !

◊  Une balance de précision ou une teaspoon 1/4 (1.25 ml) une teaspoon 1/8 (0.63 ml) et une teaspoon 5 ml
◊  Une cuillère magique ou un fouet ou un robot pâtissier + batteur souple
◊  Du film alimentaire
◊  Du papier de cuisson
◊  Un bon couteau

◊  4 g de cannelle ou la teaspoon de 5 ml -> pas remplie jusqu’au bord
◊  1.25 g de gingembre ou la 1/4 teaspoon
◊  1.25 g de quatre-épices ou la 1/4 teaspoon
◊  1 g d’anis en poudre ou la 1/4 teaspoon pas remplie jusqu’au bord
◊  250 g de farine avec levure incorporée
◊  150 g de beurre très mou
◊  140 g de vergeoise brune ou de cassonade Candico pour mes compatriotes belges !
◊  2 C à S de lait
◊  1 pincée de fleur de sel

1. Crémer le beurre à la cuillère magique ou au fouet : il faut l’avoir sorti plusieurs heures à l’avance pour qu’il ait vraiment la consistance d’une crème souple et tendre.

2. Ajouter la vergeoise brune ou le Candico.

-> Vous pouvez aussi ajouter une partie de vergeoise et une partie de sucre muscovado ou rapadura qui sont des sucres au goût incroyable qui se marient l’un et l’autre parfaitement aux spéculoos !

3. Ajouter toutes les épices et la fleur de sel.

4. Mélanger le tout jusqu’à obtenir une préparation bien homogène.

5. Verser la farine en une seule fois.

6. Mélanger à nouveau sans toutefois trop insister : il faut juste que la pâte « se ramasse un peu », autrement dit qu’elle commence à se tenir.

7. Verser alors les deux cuillères de lait et mélanger encore très brièvement, à ce stade vous pouvez même finir de mélanger à la main !

8. Déposer le pâton sur une feuille de film alimentaire.

9. Le but est de former une sorte de lingot dans le film alimentaire, ensuite le réserver au frais pendant plusieurs heures, idéalement toute une nuit (c’est ce que j’ai fait !)

10. Voici le pâton totalement refroidi ! 

11. A l’aide d’un bon couteau, découper des lamelles d’environ 4 à 6 mm d’épaisseur.

-> Plus ils sont épais et plus ils seront moelleux après cuisson !

12. Les disposer ensuite sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et les cuire à 160°C à chaleur tournante, pendant environ 11 à 14 minutes.

Notes :

Comme vous le savez, les biscuits cuisent très rapidement du fait de leur petite taille !

Il faut donc les surveiller de près en fonction du résultat que vous souhaitez obtenir !

Personnellement j’aime bien quand les spéculoos sont craquants sur l’extérieur et encore légèrement moelleux à cœur !

Pour cela il faut les sortir quand ils sont encore un peu mous car ils durciront après refroidissement et auront alors la texture parfaite !

Evidemment l’épaisseur du biscuit y contribue également, plus ils sont fins plus ils sont craquants et à l’inverse si ils sont épais ils seront plus moelleux !

Pour la photo j’ai procédé différemment en étalant la pâte et en y découpant des formes à l’emporte-pièce mais je vous conseille la technique du « lingot » à découper, c’est beaucoup moins prise de tête et le biscuit est tout aussi bon si pas mieux niveau texture.

Source : la cuisine de Bernard

Publicités

Une réflexion au sujet de « Spéculoos »

    […] 75 g de crème liquide + 226 g de crème liquide ◊  9 g de miel ◊  environ une dizaine de spéculoos ◊  (facultatif) une pointe de fève de […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s